dimanche 5 avril 2020

MONUMENTUM DAMNATI : Melodic Doom-Death Metal



[ENGLISH BELOW]


MONUMENTUM DAMNATI est un mystérieux groupe international jouant un Doom-Death Metal mélodique comprenant du clavier, que je pourrais comparer à du CREMATORY, par exemple et entre autres. Leur premier album In the Tomb of a Forgotten King a été coproduit par GrimmDistribution (Ukraine), The End Of Time Records (Irlande) et More Hate Productions (Russie), et peut être commandé via les URL mentionnées ci-dessous, tant aux formats physique que numérique.

MONUMENTUM DAMNATI are a mysterious international band that play melodic Doom-Death Metal featuring keyboard, that I could compare to CREMATORY, for instance and amongst others. Their debut album In the Tomb of a Forgotten King has been co-released on CD by GrimmDistribution (Ukraine), The End Of Time Records (Ireland) and More Hate Productions (Russia), and can be ordered via the below mentioned URLs, both in physical and digital formats.


Check it now



Physical CD + digital album
available from GrimmDistribution's
Bandcamp page :
grimmdistribution.bandcamp.com

lundi 23 mars 2020

AKERIUS : Dungeon Synth & Medieval Dark Ambient


[ENGLISH BELOW]


Basé sur la lointaine Île de La Réunion, mais mené par une personne originaire d'Occitanie, AKERIUS est un projet solo qui joue du Dungeon Synth et du Dark Ambient d'excellente facture. Il nous présente maintenant son dernier travail en date Where Mystery Dwells (Là ou réside le Mystère), un album qui comprend 7 titres instrumentaux d'atmosphères profondes, envoûtantes, majestueuses et hypnotiques, tout spécialement dédiées à la cité médiévale de Carcassonne, ainsi que le suggère le superbe artwork. Pour le moment, il s'agit uniquement d'un album numérique. Mais si vous faites un label et êtes intéressés par sa réalisation dans un format physique (CD, vinyl ou même cassette), n'hésitez pas à prendre contact avec lui. Je pense que ce travail de qualité mériterait vraiment une telle consécration. Ecoutez, et vous verrez...



Based on the faraway Reunion Island (near Madagascar, in the Indian Ocean), but led by a person who is originally from Occitania (Southern France), AKERIUS is a one-man project that plays  Dungeon Synth and Dark Ambient at their best. He now presents his latest work Where Mystery Dwells, an album which features 7 instrumental tracks of deep, haunting, majestic and mesmerizing atmospheres, especially dedicated to the medieval city of Carcassonne (South of France), as suggested by its awesome artwork. So far, this is a digital-only release. But if you run a label and are interersted in releasing it in physical format (CD, vinyl or even tape), feel free to get in touch with him. I think this quality work would really deserve such a consecration. Listen to it, and you shall see...
 


 

Check it now :


BANDCAMP


AKERIUS - Where Mystery Dwells


FACEBOOK


www.facebook.com/Akerius.dungeon


YOUTUBE CHANNEL




*************************


Album teaser



Spectral beauty
(taken from the album "Where mystery dwells")

vendredi 28 février 2020

ENOID - Livssyklus & Dodssyklus [CHRONIQUE]

ENOID
Livssyklus & Dodssyklus

CD

Coproduction
GrimmDistribution / Final Gate Records
2017

Style : Raw Black Metal
Origine : Suisse



Belle sortie que cette compilation regroupant sur un seul CD - pressé à 500 exemplaires - les deux premiers albums de ce ténébreux  projet helvétique. Si vous ne le savez pas encore, l'âme damnée qui se dissimule derrière ENOID n'est autre que celle qui s'incarne également en BORGNE, à savoir le sieur Bornyhake, passé maître ès arts noirs et dont la renommée en la matière n'est d'ores et déjà plus à faire. Seulement, si BORGNE officie dans le registre d'un Black Metal plutôt atmosphérique et enrichi de sonorités industrielles, ENOID se singularise quant à lui par une approche musicale sensiblement différente. Cette approche enoidienne, c'est celle d'un  Black froid, brut et brutal qui, sur fond de riffs agressifs et de blast-beats supersoniques, suinte littéralement la mort, la crasse, la pourriture, la décomposition et la haine...

Livssyklus et Dodssyklus, initialement sortis en 2006 et 2007, étaient d'une telle homogénéité stylistique et conceptuelle qu'il apparaissait en fait tout naturel de les réunir en un seul album longue durée. C'est donc là une excellente initiative de la part des Ukrainiens de GrimmDistribution, filiale du label russe Satanath Records, que de nous les faire (re)découvrir ainsi compilés, en reprenant à l'identique l'intégralité des deux disques. Le style est globalement agressif à base de guitare saturée et de vocaux distordus qui nous assènent des paroles en français aux formes, aux fonds  et aux formulations sinistres, ne lésinant pas sur le macabre ni sur la glauquerie la plus sordide. On remarquera aussi particulièrement la cadence ultra-rapide des percussions, qui en sont pourtant bel et bien de "vraies" et non le travail d'une boîte à rythmes, comme on pourrait être tenté de le croire de prime abord. Et cela rend d'ailleurs la performance d'autant plus remarquable ! Mais malgré toute cette brutalité et ce côté "raw", ENOID parvient à créer des ambiances véritablement sombres et d'une rare intensité. De par sa musique aux arpèges tout aussi lugubres qu'inquiétants, bien sûr. Mais aussi de par ses vocaux. Et ses paroles.

mercredi 12 février 2020

INHIBITIONS - With The Fullmoon Above My Head [CHRONIQUE]

INHIBITIONS
With The Fullmoon Above My Head

CD

Coproduction
Satanath Records / More Hate Productions
2019


Genre : Black Metal
Origine : Grèce



Mais qu'est-il donc arrivé aux Hellènes d'INHIBITIONS ?
Faisant suite à La Danse Macabre, joyau noir de Black Metal symphonique qui m'avait tant plu que je n'avais pu qu'en rédiger une chronique dithyrambique (voir ici), les voici qui nous reviennent de manière pour le moins inattendue, par le biais d'un troisième album qui n'a plus que fort peu à voir avec son excellent prédécesseur...

Exit les atmosphères délicieusement fantasmagoriques et les ambiances sombrement oniriques qui caractérisaient tout particulièrement ce dernier, exit même carrément le clavier et toute note synthétique - ou presque. Virage à 180 degrés pour le groupe, qui a semble-t-il opté pour une réorientation totale de son style musical, même s'il demeure ancré dans la grande famille du Black Metal. Fini le Black sympho, et place à un style à la fois plus classique et plus brutal - tout en restant relativement mélodique - ,  qui lorgne allègrement vers celui de la scène scandinave des années 90.

mardi 11 février 2020

WITCHER - A gyertyák csonkig égnek [CHRONIQUE]

WITCHER
A gyertyák csonkig égnek
CD
Filosofem Records
2019


Style : Atmospheric Black metal
Origine : Hongrie

C'est avec grand plaisir et une fierté non dissimulée que je me vois aujourd'hui amené à chroniquer le dernier album en date du duo hongrois WITCHER. Fierté d'avoir été spontanément contacté en ce sens par Roland, l'un de ses protagonistes, et plaisir d'autant plus fort que j'avais précédemment fait l'acquisition de trois de leurs précédentes réalisations que j'avais déjà beaucoup appréciées, en l'occurrence le split album avec leur compatriote du one-man band VRAG sorti en 2012, Boszorkánytánc / Witchdance sorti en 2013 (réédition CD de la démo du même titre originellement sortie en 2011), ainsi que Csendes Domb, leur album de 2015. Autant le dire d'emblée, WITCHER n'est donc pas pour moi une découverte, mais compte bel et bien au nombre des formations actuelles qui auront le plus retenu mon attention ces dernières années. Je vais toutefois m'efforcer de vous présenter ce nouvel opus de manière concise, afin que vous puissiez vous en faire une idée aussi proche que possible de la réalité.

WITCHER
nous délivre donc ici cinq pistes d'un Black Metal atmosphérique à tendance symphonique faisant la part belle au clavier, illustré par des vocaux black psalmodiant des paroles en magyar. Le côté mélodieux,  sombrement majestueux et profondément mélancolique sur des rythmes plutôt lents et solennels, se voit presque tout au long de l'album souligné par d'entêtantes notes façon piano qui contribuent à imprégner l'ensemble d'une forte charge émotionnelle. Les ambiances ainsi rendues, souvent quasi-hymniques, sont particulièrement intenses. Et si l'on ajoute à tout ceci un indéniable feeling épique et grandiose, nimbé d'une dimension fantasmagorique aux accents wagnériens,  il est bien difficile de ne pas évoquer SUMMONING, tant le rapprochement s'impose inexorablement à l'esprit. Venant du grand fan du fameux combo autrichien que je suis, les membres de WITCHER peuvent être assurés du caractère tout aussi flatteur que sincère de la comparaison.


samedi 25 janvier 2020

STIGMATA - Dust, Nothingness And Light [CHRONIQUE]

STIGMATA
Dust, Nothingness and Light
CD Digipack
Autoproduction
2019

Style : Darkwave / Electro-Industrial
Origine : France

A peine plus d'un an après la sortie du prometteur Dark One (voir chronique ici même), le one-man band de David Aboucaya revient déjà à la charge avec ce second opus longue durée. Et si celui-ci s'inscrit indéniablement dans la continuité directe de son prédécesseur, c'est-à-dire dans la veine d'une Darkwave classieuse et plutôt atmosphérique, il s'en distingue toutefois par son côté plus énergique et ses compos plus accrocheuses, mais aussi et surtout par ses sonorités Electro-industrielles nettement plus appuyées. On pensera par exemple à FRONT LINE ASSEMBLY ou à THE NEON JUDGEMENT, même si STIGMATA, à la différence de ces deux grands noms, garde dans son style un petit je ne sais quoi de plus gothique qui y ajoute tout son charme, de même qu'une certaine touche de singularité. Sans doute est-ce en partie dû aux accents profonds et langoureux de la voix de David qui, sur une tonalité plutôt grave, s'avère fort plaisante et tout particulièrement adaptée à ce style musical.

Cette tendance Electro-Indus se révèle dès le très efficace morceau d'ouverture Erase , auquel s'enchaîne l'excellente chanson-titre Dust, Nothingness and Light, qui pour sa part s'inscrit dans une veine Darkwave plus traditionnelle. Sorte de single servant de carte de visite à l'album, celle-ci a d'ailleurs fait l'objet d'un clip vidéo. On se laissera ensuite bercer par la doucereuse et lancinante magie de Winter for a Lifetime, avant de retrouver des sons plus électroniques, plus incisifs mais mâtinés d'atmosphères assombries sur les neuf pistes suivantes. On en retiendra tout spécialement les remarquables Carnage et Nobody Knows, de même que le dynamique Out of Control, autre point fort du disque.

samedi 11 janvier 2020

FROM THE VASTLAND - Daevayasna [CHRONIQUE]

FROM THE VASTLAND
Daevayasna

CD

Coproduction
Satanath Rds / The Eastern Front
2018

 Style : Black Metal
Origine : Iran / Norvège



FROM THE VASTLAND
est un groupe qui sort d'ores et déjà de l'ordinaire de par la seule origine de son membre fondateur : Sina Winter est en effet Iranien,
chose peu courante dans le milieu du Metal extrême en général, et à fortiori dans celui du Black Metal.
 
Tout commença donc en Iran, où il lança en l'an 2003 son premier projet SORG INNKALLELSE
. Il réalisa sous ce nom pas moins de 10 albums jusqu'en 2008, date à laquelle il fut obligé de mettre un terme à l'aventure sous la pression menaçante des autorités locales... Qu'à cela ne tienne, il prit le risque de braver l'interdiction larvée moins de deux ans plus tard en créant FROM THE VASTLAND, one-man band alors confiné dans une quasi-clandestinité sous la dictature des mollahs. En 2012, Sina fut contacté par le réalisateur du film documentaire Blackhearts, dans lequel il apparait, et en 2013, l'obtention d'un visa d'une semaine lui permit de se rendre en Norvège pour se produire dans le cadre du festival de Metal Inferno. Il dut ensuite revenir au pays, en dépit du risque accru de représailles dû à sa participation au film, aux concerts et à l'attention que lui avaient accordé les médias occidentaux.

En janvier 2014, une nouvelle opportunité inespérée de retourner en Norvège se présenta à lui. Il la saisit alors, et fit le choix... de ne plus rentrer dans son pays d'origine (comme ça se comprend...) ! Après deux premiers albums sortis respectivement en 2011 et 2013 alors qu'il vivait encore en Iran, une nouvelle phase d'existence commençait donc pour le projet dorénavant basé à Trondheim, inaugurée par la sortie du troisième album Temple of Daevas en octobre 2014, suivi de l'excellent Chamrosh en septembre 2016. Avec ce dernier s'ouvrait
encore une ère nouvelle, Sina ayant su s'entourer d'autres membres talentueux et expérimentés. Et non des moindres, puisque ceux-ci, Tjalve (basse) et Spekte (batterie), ont également officié au sein de formations aussi prestigieuses que GORGOROTH, ZYKLON, MORBID ANGEL, 1349, MYRKSKOG, HORIZON ABLAZE et autre PANTHEON. De projet solo, FROM THE VASTLAND devenait donc dès lors un groupe à part entière. 

vendredi 20 décembre 2019

NUMEN ‎– Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko [CHRONIQUE]

NUMEN
Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

CD Digipack

Les Acteurs De L'Ombre
2019


NUMEN est une formation de Black Metal du Pays basque sud (dit "espagnol"), dont le premier mini-album avait vu le jour en l'an 2000, mais dont on n'avait plus guère entendu parler depuis la sortie de son dernier album en date, en 2007. Elle nous revient pas moins de 12 ans plus tard avec ce nouvel opus dont le superbe artwork de la pochette ne passe pas inaperçu, et dont le titre,
Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko, pourrait se traduire en français par : J'ai embrassé l'obscurité pour toujours. D'emblée la couleur sombre, très sombre, est donc annoncée...

Le groupe se caractérise par son identité basque fortement affirmée, notamment à travers des paroles intégralement composées en euskara, langue nationale qui n'appartient pas à la famille des langues indo-européennes et dont l'origine remonte à la nuit des temps, mais aussi en abordant des thématiques enracinées telles que les anciennes croyances, les traditions et l'histoire de sa terre ancestrale. Cependant, ce particularisme identitaire, qui s'exprimait  aussi sur ses réalisations précédentes par des apports folk plus ou moins marqués, se bornera ici aux points précités. Exception faite toutefois  du dernier morceau
Itzaltzuko Bardoari , dont les sonorités traditionnelles douces et flûtées contrastent très fortement avec celles des sept pistes précédentes, lesquelles s'enchaînent à un rythme effréné. NUMEN pratique en effet ici un Black Metal agressif et rapide, de facture très classique mais bien maîtrisé, dont le gros son et les cadences infernales ne sont pas sans similitudes avec ULVER, IMMORTAL ou même MARDUK.

samedi 14 décembre 2019

WINTERMOON - Autarky [CHRONIQUE]

WINTERMOON
Autarky
CD Digipack
Non Posse Mori Records
2019

Enregistré en 2012 -à l'exception du dernier morceau A Battle On Ice qui fut enregistré en répète en 2008 , il aura fallu patienter sept ans pour qu'Autarky , initialement sorti en 2013 sur CD-R au tirage confidentiel, voit enfin le jour sous forme de CD digipack manufacturé et pressé à 500 exemplaires, grâce aux bons offices de Non Posse Mori RecordsWINTERMOON, au logo fort réussi, nous vient du sud de la France, et comme son nom le laisse présager, IMMORTAL en est l'inspiration majeure, bien qu'on puisse aussi y déceler la marque noire des débuts de l'illustre BATHORY. Il s'agissait à l'époque de cet enregistrement d'un duo constitué de Gryp et Désolation, devenu depuis lors un one-man band puisque Désolation a décidé voici quelque temps de se recentrer sur leur autre projet, LITANIE.

Nanti d'un superbe artwork, ce digipack, présenté comme un EP, est en fait quasiment un mini-album, la durée totale de ses six pistes excédant les 30 minutes. Introduits comme il se doit par des sons tempétueux de vents hivernaux qui plongent instantanément l'auditeur dans l'ambiance, il nous délivre quatre morceaux d'un Black Metal brutal et glacial, 
au gros son, dont une infernale reprise d' IMMORTAL justement (Wrath from Above), suivis d'un bel instrumental plus atmosphérique (Under the Fullmoon Light) constituant une sorte d'outro. L'opus se referme enfin sur le sixième titre déjà évoqué, au son très brut (rehearsal oblige), pas franchement indispensable mais ayant malgré tout valeur de document sonore. Bref, bien que faisant référence à un grand nom, c'est totalement underground, authentique et sans compromis. Du reste, ce n'est pas pour rien que ce Black Metal se veut autarcique... Qui dit mieux ?

vendredi 13 décembre 2019

TØMHET - Dødsblikket [STREAMING]

TØMHET
Dødsblikket

Digital Demo
2019




TØMHET is a Black Metal musician from Vladimir, Russia. He presents Dødsblikket, a 2-track digital demo (no physical release yet), in a powerful Black metal vein inspired by some 90's big names such as MAYHEM, URGEHAL and GORGOROTH. Feel free to get in touch with him, in order to express your support. And if you're a fanzine, a webzine or a label and are interested in his art, don't hesitate to propose your help. I think it's really worth a listen...



***********************************
 


TØMHET est un musicien de Black Metal de
Vladimir, en Russie. Il nous présente aujourd'hui Dødsblikket, une démo 2 titres au format digital (pas de réalisation physique pour le moment), dans une veine Black Metal puissante inspirée par de grands noms des années 90, tels que MAYHEM, URGEHAL et GORGOROTH. N'hésitez pas à le contacter (en anglais) pour lui exprimer votre soutien et vos encouragements. Et si vous êtes un fanzine, un webzine ou un label et êtes intéressé par son art, n'hésitez pas à lui proposer votre aide. Je pense que ça vaut bien une écoute...


SKJULT - Progenies Ov Light [CHRONIQUE]

SKJULT
Progenies Ov Light

CD
coproduction
Satanath Records
Black Metal Propaganda Deutschland
2018



Lorsqu'on évoque Cuba, un certain nombre de clichés éculés nous viennent instantanément -et inévitablement- à l'esprit. On pense tout de suite forcément à l'île des Caraïbes au climat ensoleillé, à son charme latino, à la Salsa, à ses langoustes, à ses cigares, voire même à son pseudo-romantisme révolutionnaire marxiste, à Fidel Castro et autre Che Guevara.
Bref on pense à tout sauf... au Black Metal. Et pourtant...

Eh oui. Aussi improbable cela puisse-t-il a priori sembler, le Black Metal cubain existe bel et bien. Et s'il compte au moins un digne représentant, c'est bien le one-man band  SKJULT, mené par un Havanais répondant au doux nom de Conspirator.


Sur ce second album, celui-ci nous assène huit titres d'un Black Metal orthodoxe s'incrivant nettement dans la veine de la fine fleur norvégienne des années 90. On songera par exemple tout particulièrement à GORGOROTH -dont l'extrême et très noir minimalisme des premières pochettes d'albums  n'est peut-être pas étranger à l'esthétique plutôt dépouillée de celle de SKJULT-  ,  ou bien encore à URGEHAL et autre TAAKE, voire même à IMMORTAL. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le nom même du projet est en fait un mot norvégien, skjult pouvant se traduire par caché, occulte...

jeudi 12 décembre 2019

INDESIDERIUM - Of Twilight And Evenfall... [CHRONIQUE]

INDESIDERIUM
Of Twilight And Evenfall...

CD

Satanath Rrds
2018


Prenez une bonne dose des débuts d'EMPEROR, ajoutez-y une pointe d'ANCIENT (première période), et saupoudrez le tout d'une pincée de de DARK FUNERAL (pour la double pédale aux rythmes tachycardiaques et les furieuses accélérations de blast-beats), et vous obtiendrez ceci : telle est en effet la recette d'INDESIDERIUM, groupe d'USBM basé à Los Angeles, et dont ce premier opus longue durée sort sur l'excellent label russe Satanath Records.

Projet originellement né sous la forme d'un duo, qu'un line up complémentaire devrait prochainement rejoindre afin d'assurer des prestations scéniques, Of Twilight And Evenfall... n'en constitue cependant pas le tout premier jet, puisqu'il fait suite à un mini-album cinq pistes intitulé Wanderer Of The Abyssal Plains, et autoproduit en 2015.

Sont donc présentés ici sept titres d'un Black Metal rageur somme toute très classique mais de fort bonne facture et sans concessions, aux tempos plutôt rapides, sans pour autant sacrifier la noirceur ni même -parfois- la mélodie à la brutalité. Brutal, ça l'est pourtant globalement, mais sans excès, sans outrances. L'âme noire qui émane de l'ensemble de l'oeuvre, imprégnée d'esprit occulte et d'ésotérisme ténébreux, y est efficacement mise en valeur, et fait de ce disque le digne héritier des grands anciens des années 1990, dans la lignée desquels il s'inscrit incontestablement. Le septième et dernier morceau, The Knell and the World, n'est autre, d'ailleurs, qu'une reprise du groupe suédois DAWN, de cette glorieuse époque.

mercredi 11 décembre 2019

STROMPTHA - Odium Vult [CHRONIQUE]

STROMPTHA
Odium Vult

CD

Ossuaire Records
2018



Stromptha est un mot gaélique irlandais qui signifie raidi, par le froid ou par... la mort.
Singulière appellation pour ce mystérieux projet mené par le Cardinal Doom, résidant au coeur du rude et rocailleux pays cathare.


Faisant suite au deux-titres Necronirisme, sorti en 2015 au format numérique, puis au split EP vinyl éalisé en 2017 en collaboration avec le groupe de Doom-Death colombien OLDMOON, Odium Vult est finalement le premier opus longue durée de cet énigmatique one-man band ariégeois qu'est STROMPTHA  à voir le jour au format CD. Constitué de quatre morceaux dont les titres composent autant d'anagrammes, on pourrait croire a priori qu'il s'agit d'un EP. Et pourtant, leur durée est telle que l'ensemble dépasse allégrement les 30 minutes... Un peu trop long pour un EP, et un peu court pour un album à part entière, il sera donc plus juste de parler ici de mini-album.

Au programme, un Dark Metal occulte et plombé oscillant entre Black et Doom-Death, nimbé d'une aura atmosphérique suintant littéralement le froid, les ténèbres et la désolation...

mardi 22 octobre 2019

NULLINGROOTS - Malady's Black Maw [STREAMING]


Band : NULLINGROOTS
Album : Malady's Black Maw
Date : 12/10/2019
Genre : Atmospheric Post-Black Metal
Country : USA
Labels : Beverina / Casus Belli Musica

 
NULLINGROOTS was originally a solo project based in Los Angeles, CA, from the years 2014 to 2016, that developed into a band based in Phoenix, AZ, since 2016 to present day. They play a very interesting kind of Post-Black Metal or Blackgaze (imagine a mix of Shoegaze and atmospheric Dark/Black Metal) which is worth a listen, it's the least I can say.
Malady's Black Maw is their new album, and it has been physically co-released as a digipack CD by russian label Casus Belli Musica and
latvian label Berevina. That said, only 100 copies of this little jewel have been made. So if you wish to get one... be fast !



****************************

NULLINGROOTS était originellement un projet solo basé à Los Angeles, Californie, entre 2014 et 2016, lequel s'est ensuite développé en un groupe basé à Phoenix, Arizona, à partir de 2016 et jusqu'à aujourd'hui. Ils jouent un genre très intéressant de Post-Black Metal ou de Blackgaze (imaginez un mix de Shoegaze et de Dark/Black Metal atmosphérique) qui vaut la peine d'être écouté, c'est le moins que je puisse dire. Malady's Black Maw est leur nouvel album, et il a fait l'objet d'une réalisation physique sous forme de CD digipack par les bons soins du label russe Casus Belli Musica
et du label letton Berevina. Ceci dit, seuls 100 exemplaires de ce petit bijou ont été fabriqés. Donc, si vous en voulez un... faites vite !

mardi 8 octobre 2019

ASTRAL SILENCE – Sagittarius A* [CHRONIQUE]


ASTRAL SILENCE
Sagittarius A*

CD Digipack

Transcendance
2019

ASTRAL SILENCE, qui fut originellement un one-man project, devient à proprement parler un "supergroupe" dont le line up, sur ce troisième album, se compose non seulement  de membres du fameux combo suisse BORGNE (Black Metal), mais aussi de ces autres formations helvétiques -et non des moindres- que sont MORDOR (Funeral Doom/Dark Metal) et DARKSPACE (Cosmic Black Metal), auxquels se joignent de surcroit des protagonistes de VINTERRIKET (Dark Ambient allemand établi en Suisse) et d'IMBER LUMINIS (Post-Black Metal dépressif et atmosphérique, Belgique). Autant de références de choix pour un casting fort prometteur... Et pour un résultat qui s'avère, ma foi, tout à fait à la hauteur de ce que l'on pouvait en attendre.

Ainsi que le suggèrent très explicitement le nom même du projet, le titre de l'opus (Sagittarius A* n'est est autre que le nom du mystérieux trou noir supermassif occupant le centre de notre galaxie) et le visuel de la pochette, l'auditeur de cette oeuvre  sonore se retrouve, de la première à la dernière note, totalement immergé dans l'inconnu, littéralement happé par un monde angoissant et dépourvu de toute trace d'humanité. Ce monde délirant et cauchemardesque, c'est celui qu'induit un concept entièrement fondé sur l'univers glacé des immensités galactiques, sur les mystères insondables d'astres prodigieusement lointains, et sur la noirceur terrifiante des abysses interstellaires, dont les obscurs tréfonds recèlent tant d'abominations cachées et d'horreurs indicibles. Infime grain de poussière perdu dans cet espace infini, notre misérable planète n'est en définitive que bien peu de chose. Et la véritable Transcendance, aussi inconcevable soit-elle à nos yeux d'insignifiantes créatures terrestres, pourrait fort bien se trouver ailleurs...


 Entre Funeral Doom, Doom-Death et Black Metal cosmique, ASTRAL SILENCE nous emporte, nous plonge inexorablement au fin fond de ces inquiétantes profondeurs galactiques.

samedi 5 octobre 2019

NEBULA ORIONIS - Ashes : Cosmic Metal from Russia [STREAMING]



Band : NEBULA ORIONIS
Album : Ashes
Date : 22/09/2019
Genre : Atmospheric / Space / Cosmic Metal
Country : Russia
Labels : Beverina / Casus Belli Musica


Born in 2014 and based inTolyatti (aka Togliatti), a city in Samara oblast, Russia,
NEBULA ORIONIS is a one-man project ran by young Alexander Koskin. From rather classical Atmospheric Black Metal on his debut releases, his music soon evolved into something different, a very interesting kind of keyboard-leaded music, which could be defined as instrumental "Cosmic Metal" with powerful epic,atmospheric and quasi-symphonic touches, almost neo-classical in some parts. Ashes, co-released as a physical record (limited to 200 copies) by latvian label Berevina and russian label Casus Belli Musica, is the latest 5-track EP. Check it out, this little jewel is really worth a listening...


****************************

Né en 2014 et basé à Togliatti ou Toliatti), ville de l'oblast de Samara, Russie, NEBULA ORIONIS est un projet solo conduit par le jeune Alexander Koskine. D'un Black Metal atmosphérique plutôt classique sur ses premières productions, sa musique a tôt fait d'évoluer vers quelque chose de différent, un genre très intéressant de musique synthétique, que l'on pourrait définir comme une sorte de "Cosmic Metal" instrumental et cactérisé par de puissantes touches épiques, atmosphériques et quasi-symphoniques, presque néo-classiques sur certains passages. Ashes,coproduit en format physique par le label letton Berevina et le label russe Casus Belli Musica, est le dernier EP en date, comprenant 5 titres. Découvrez-le donc, ce petit bijou mérite vraiment que vous y jetiez une oreille..


dimanche 22 septembre 2019

ETHIR ANDUIN - Loneliness Of My Life [CHRONIQUE]

ETHIR ANDUIN
Loneliness Of My Life

CD
co prod

Symbol Of Domination / More Hate Productions
2018

 ETHIR ANDUIN, du nom du delta par lequel se jette dans l'océan le long fleuve Anduin, en Terre du Milieu et dans la géographie mythique de JRR Tolkien, est un projet de Metal sombre formé en 2006.

Originaire de Tikhvine, ville russe de l'oblast de Leningrad, située à 180km à l'est de Saint-Petersbourg, le one-man band - devenu récemment un duo - n'en est pas à son premier coup d'essai, puisque son CV discographique comprenait déjà un premier album CD-R, un second album numérique, un troisième album CD physique et un split album numérique (avec
Путь [Path]), sortis de 2011 à 2016. Ce n'est toutefois qu'avec ce Loneliness Of My Life, deuxième disque physique et professionnellement manufacturé, qu'il émerge véritablement en commençant à se faire connaître au-delà des frontières de la Russie.

A l'anecdotique exception d'un bref passage (samplé ?) de spoken words en russe vers la fin de la piste d'ouverture Lethargy, ce qui singularise le plus cet album, c'est qu'il se constitue de huit plages entièrement instrumentales d'un Black/Doom (ou Doom "blackisé") atmosphérique et d'excellente facture, où la puissance du son, les ambiances épiques et le côté grandiose le disputent à une technicité bien carrée, marque de fabrique certaine d'un musicien talentueux. 

mercredi 11 septembre 2019

DRASTUS - La Croix de Sang [CHRONIQUE]

DRASTUS
La Croix de Sang

CD

Norma Evangelium Diaboli
2019


Qu'est-ce que le Black Metal en 2019 a.d. ? Qu'a-t-il à nous faire ressentir ? Plus de flamme façon KISS ? Plus de clous, de faux sang, d'autel en carton pâte à la gloire d'une provoc bas du front, ou encore la présence d'enfants chanteurs à la croix de bois ayant la permission de minuit ? Est-ce encore le pseudo intellectualisme d'un post-black shoegazer aux cheveux propres ? Est-ce la nouvelle spiritualité du style ? Seraient-ce ces groupes qui sont à présent garants de la flamme noire ? Ou n'est-ce finalement qu'un buziness de plus ? Eh bien alleluïa, la France a encore quelque chose de pur, de quoi vous faire chevaucher l'antique serpent, et ce saint sauveur se nomme DRASTUS !

Parlons peu, parlons bien : La Croix de Sang est l'opus qui remettra votre spiritualité à l'heure. Cette offrande s'emparera de vous en redonnant ses lettres de noblesse à un Black Metal teigneux, bestial et sincère.

lundi 9 septembre 2019

COLOURLESS ROOM : Atmospheric Black Metal from Colombia [STREAMING]


Band : Colourless Room
Album : Trapped in an unnatural dimension
Date : 15/08/2019
Genre : Atmospheric / Depressive Black Metal
Country : Colombia

Facebook Page :

www.facebook.com/Colourless-Room-108007720560790



samedi 24 août 2019

Soirée concert TWICE PARTY : A WISTFUL BIRTHDAY - 23 novembre 2019 [FRANCE]

Le fanzine français TWICE (Coldwave, Darkwave, Goth, Indus, Shoegaze...), de la région de Cognac (Nouvelle-Aquitaine, département de la Charente) célébrera son 25ème anniversaire le 23 novembre 2019 par une soirée-concert exceptionnelle.

A l'affiche :
AND ALSO THE TREES, ANTIMATTER
et COLLECTION D'ARNELL-ANDREA.

Infos et réservations :
https://lesabattoirs-cognac.fr/artist/twice_party

Site internet du fanzine :
http://www.twicezine.net




dimanche 4 août 2019

EPITAPHE - I [CHRONIQUE]

EPITAPHE
I

CD Digipack

Aesthetic Death
2019


En règle générale, je suis davantage porté sur le Black que sur le Death Metal. Sauf lorsque ce dernier ne se borne pas à une orgie bête et méchante de brutalité bestiale plus ou moins grasse, et qu'il parvient à mettre en place une atmosphère réellement noire, obscure voire mystique, une atmosphère lui conférant une profondeur et une âme réelles, bien loin de la pseudo-transgression et de la rebellitude à deux balles pour adolescents prépubères fans de gore et autres "slasher movies" hollywoodiens. Avec ce premier album sobrement intitulé "I", les Grenoblois d'EPITAPHE me démontrent sans équivoque qu'ils font partie de ces trop rares exceptions, ce qui m'amène tout naturellement à me pencher plus avant sur leur cas.

Le visuel de la pochette, qui n'affiche même pas
le nom du groupe, a d'emblée quelque chose d'énigmatique et d'intrigant.  Oeuvre réalisée en 2015 par l'artiste finlandais Petri alla-Maunu -qui signe aussi trois autres oeuvres figurant sur les volets intérieurs du digipack- , cette peinture,qui s'intitule "Le ciel tombe" a quelque chose de saisissant et d'interpellant. Aux confins de l'art abstrait et de l'expressionnisme, il en émane à la fois l'idée d'effondrement, de nuées et de trombes descendantes, d'indicible chaos  éthéré, alourdi de nuages opaques et menaçants . Ceci illustre idéalement le contenu sonore de l'objet, qui oscille constamment entre vacarme cataclysmique, relents mortuaires et folie furieuse.

samedi 3 août 2019

SPELL OF DARK - The Vastness [STREAMING]



SPELL OF DARK
is an interesting one-man project from Astrakhan, Russia, playing atmospheric and melancholic Black Metal.  Check out the 4th album, entitled The Vastness, and released on 21 june 2019.


*********************************

SPELL OF DARK
est un intéressant projet solo de Black Metal atmosphérique et mélancolique basé à Astrakhan, en Russie. Découvrez le 4ème album intitulé The Vastness, et sorti le 21 juin 2019.

mercredi 31 juillet 2019

MARKAB PROJECT - Music For Chaomantic Meditation [CHRONIQUE]

MARKAB PROJECT
Music For Chaomantic Meditation
CD-R EP

Facthedral's Hall
2018

Projet parallèle -et pour le moins confidentiel- de Napharion, du groupe français de Black Metal avant-gardiste ARYOS, MARKAB PROJECT diffère toutefois radicalement de ce dernier, puisqu'il s'agit ici de Dark Ambient à tendance industrielle, distillant une ambiance particulièrement étrange et dérangeante. Les trois plages constituant cet EP d'une vingtaine de minutes entièrement instrumentales, se singularisent en effet par leur structure dépouillée et minimaliste, mais aussi et surtout par leurs sonorités glaciales, hypnotiques  et répétitives.  Des atmosphères oppressantes,  à la fois éthérées et sourdement menaçantes, ne font qu'en renforcer le caractère profondément anxiogène, sur un fond intermittent de percussions tribales qui confère à l'ensemble un feeling irréel.