samedi 25 janvier 2020

STIGMATA - Dust, Nothingness And Light [CHRONIQUE]

STIGMATA
Dust, Nothingness and Light
CD Digipack
Autoproduction
2019

Style : Darkwave / Electro-Industrial
Origine : France

A peine plus d'un an après la sortie du prometteur Dark One (voir chronique ici même), le one-man band de David Aboucaya revient déjà à la charge avec ce second opus longue durée. Et si celui-ci s'inscrit indéniablement dans la continuité directe de son prédécesseur, c'est-à-dire dans la veine d'une Darkwave classieuse et plutôt atmosphérique, il s'en distingue toutefois par son côté plus énergique et ses compos plus accrocheuses, mais aussi et surtout par ses sonorités Electro-industrielles nettement plus appuyées. On pensera par exemple à FRONT LINE ASSEMBLY ou à THE NEON JUDGEMENT, même si STIGMATA, à la différence de ces deux grands noms, garde dans son style un petit je ne sais quoi de plus gothique qui y ajoute tout son charme, de même qu'une certaine touche de singularité. Sans doute est-ce en partie dû aux accents profonds et langoureux de la voix de David qui, sur une tonalité plutôt grave, s'avère fort plaisante et tout particulièrement adaptée à ce style musical.

Cette tendance Electro-Indus se révèle dès le très efficace morceau d'ouverture Erase , auquel s'enchaîne l'excellente chanson-titre Dust, Nothingness and Light, qui pour sa part s'inscrit dans une veine Darkwave plus traditionnelle. Sorte de single servant de carte de visite à l'album, celle-ci a d'ailleurs fait l'objet d'un clip vidéo. On se laissera ensuite bercer par la doucereuse et lancinante magie de Winter for a Lifetime, avant de retrouver des sons plus électroniques, plus incisifs mais mâtinés d'atmosphères assombries sur les neuf pistes suivantes. On en retiendra tout spécialement les remarquables Carnage et Nobody Knows, de même que le dynamique Out of Control, autre point fort du disque.

samedi 11 janvier 2020

FROM THE VASTLAND - Daevayasna [CHRONIQUE]

FROM THE VASTLAND
Daevayasna

CD

Coproduction
Satanath Rds / The Eastern Front
2018

 Style : Black Metal
Origine : Iran / Norvège



FROM THE VASTLAND
est un groupe qui sort d'ores et déjà de l'ordinaire de par la seule origine de son membre fondateur : Sina Winter est en effet Iranien,
chose peu courante dans le milieu du Metal extrême en général, et à fortiori dans celui du Black Metal.
 
Tout commença donc en Iran, où il lança en l'an 2003 son premier projet SORG INNKALLELSE
. Il réalisa sous ce nom pas moins de 10 albums jusqu'en 2008, date à laquelle il fut obligé de mettre un terme à l'aventure sous la pression menaçante des autorités locales... Qu'à cela ne tienne, il prit le risque de braver l'interdiction larvée moins de deux ans plus tard en créant FROM THE VASTLAND, one-man band alors confiné dans une quasi-clandestinité sous la dictature des mollahs. En 2012, Sina fut contacté par le réalisateur du film documentaire Blackhearts, dans lequel il apparait, et en 2013, l'obtention d'un visa d'une semaine lui permit de se rendre en Norvège pour se produire dans le cadre du festival de Metal Inferno. Il dut ensuite revenir au pays, en dépit du risque accru de représailles dû à sa participation au film, aux concerts et à l'attention que lui avaient accordé les médias occidentaux.

En janvier 2014, une nouvelle opportunité inespérée de retourner en Norvège se présenta à lui. Il la saisit alors, et fit le choix... de ne plus rentrer dans son pays d'origine (comme ça se comprend...) ! Après deux premiers albums sortis respectivement en 2011 et 2013 alors qu'il vivait encore en Iran, une nouvelle phase d'existence commençait donc pour le projet dorénavant basé à Trondheim, inaugurée par la sortie du troisième album Temple of Daevas en octobre 2014, suivi de l'excellent Chamrosh en septembre 2016. Avec ce dernier s'ouvrait
encore une ère nouvelle, Sina ayant su s'entourer d'autres membres talentueux et expérimentés. Et non des moindres, puisque ceux-ci, Tjalve (basse) et Spekte (batterie), ont également officié au sein de formations aussi prestigieuses que GORGOROTH, ZYKLON, MORBID ANGEL, 1349, MYRKSKOG, HORIZON ABLAZE et autre PANTHEON. De projet solo, FROM THE VASTLAND devenait donc dès lors un groupe à part entière.