samedi 6 juillet 2019

WOEBEGONE OBSCURED - The Forestroamer [CHRONIQUE]

WOEBEGONE OBSCURED
The Forestroamer
CD Digipack

Aesthetic Death
2018


WOEBEGONE OBSCURED nous convie avec ce troisième album au titre évocateur  ("Le vagabond des forêts"), à une errance fantasmagorique dans les profondeurs les plus obscures de la silve danoise. Concept fort bien illustré par une superbe pochette qui nous laisse apercevoir, au beau milieu de la noirceur hivernale d'une forêt de conifères balayée de vents glacés, une silhouette humanoïde étrange et inquiétante, affublée en en guise de tête d'un crâne de cerf ou d'élan... On songe irrésistiblement à la mystérieuse divinité  celtique Cernunnos, ou plutôt en l'occurrence à son pendant germanique Herne, entité chtonienne du folklore anglais qui incarne l'esprit même de la forêt, son royaume, qu'il ne cesse de hanter et d'arpenter nuitamment. On remarquera d'ailleurs aussi, au dos du disque, une représentation éloquente du Valknut, symbole païen germano-nordique constitué de trois triangles entrelacés, et qui, étroitement associé à la notion de mort et de renaissance des âmes, représente les neuf mondes de la tradition wotaniste (trois fois trois). Le message délivré est ainsi explicite, et dissipera tout doute quant à la symbolique de l'artwork, comme à l'esprit qui imprègne l'ensemble de l'oeuvre...

Un artwork particulièrement réussi et accrocheur, donc, pour un contenu musical qui ne l'est pas moins.  Sur un peu plus de quarante minutes se déploient cinq longues compositions d'un Doom-Death Metal atmosphérique d'excellent niveau, dont la lenteur du tempo, la lourdeur des sonorités et l'intensité des ambiances se rapprochent fortement du Funeral Doom.

A telle enseigne qu'il n'est d'ailleurs pas inapproprié non plus de ranger WOEBEGONE OBSCURED dans cette catégorie stylistique. Mais il serait pour le moins réducteur de ne le réduire qu'à ces seules étiquettes, car le moins que l'on puisse dire est que ce disque se détache du lot. Les influences Heavy Metal et Doom classiques se mêlent ici très harmonieusement au Doom-Death le plus noir et à un feeling mystique, onirique, qui transporte littéralement l'auditeur. La recherche et la richesse des arrangements confère toutefois à l'ensemble,  sur certains passages, un caractère avant-gardiste qui cadre tout à fait avec le genre de productions atypiques dont Aesthetic Death Records est coutumier, et qui constitue en quelque sorte la marque de fabrique de ce label qui ose prendre des risques, en nous proposant presque toujours des choses qui sortent des terrains battus.

Il est en outre à noter sur cet album la participation de trois claviéristes différents, ainsi que de deux autres invités,   la chanteuse finlandaise
Natalie Koskinen (SHAPE OF DESPAIR, DEPRESSED MODE) que l'on a le plaisir d'entendre sur le morceau The Forestroamer, ainsi que Søren Koldsen- Zederkof, musicien danois ayant notamment officié sur deux albums du groupe KRAUKA, et qui se prête ici à l'exercice du chant diphonique (technique de vocaux caractéristique des musiques traditionnelles mongole et tibétaine) sur le morceau Drømmefald. De l'enrichissement de ces apports extérieurs au groupe résulte une diversité particulière des compositions, laquelle s'illustre notamment sur le plan vocal, avec une alternance de vocaux Death gutturaux, de voix claires mélodieuses masculines et féminines , et même ici et là quelques brefs passages de vocaux à tendance Black Metal.


 A vrai dire, j'avoue que je n'avais encore jamais entendu parler de WOEBEGONE OBSCURED, que je ne fais donc que découvrir avec ce troisième opus. Mais celui-ci aura vraiment su capter mon attention, et n'aura pas tardé à me convaincre en peu d'écoutes. Sans doute, au départ, parce que le nom du groupe m'a interpellé et intrigué, et surtout parce que le visuel du disque m'a tout de suite "parlé". Comme quoi, quoi que puissent en dire certains, de tels facteurs ont une très grande importance dans la façon dont un disque peut être  perçu et accueilli par son audience potentielle. Et pourtant, ce n'était pas gagné d'avance, puisqu'une partie de ce qui le compose musicalement ne compte généralement pas au nombre de mes styles de prédilection... Mais lorsque la chose est vraiment bien fait et que le résultat d'ensemble tient véritablement la route, je ne peux être que séduit.

J'espère donc, par ces quelques mots, avoir su éveiller votre curiosité, et donner l'envie à certains d'entre vous d'acheter le disque. Car croyez-moi,  il en vaut la peine.


Hans Cany




 NOTE : 8/10
*************************


CD Digipack disponible directement via la boutique en ligne du label :
www.aestheticdeath.com : WOEBEGONE OBSCURES "The Forestroamer" CD



*************************


WOEBEGONE OBSCURED


Official Facebook Page
woebegoneobscured

Bandcamp
woebegoneobscured.bandcamp.com




*************************


TRACKLIST

 

1. The Memory and the Thought   00:00
2. Drømmefald   10:33
3. Crimson Echoes   24:02
4. The Forestroamer   25:55
5. Dormant in the Black Woods   38:28
 


*************************



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire