mercredi 3 juillet 2019

INHIBITIONS : La Danse Macabre [CHRONIQUE]

INHIBITIONS
La Danse Macabre

CD

Satanath Records
2018


 Depuis déjà un bon moment, les Hellènes nous ont habitués en matière de Metal sombre à des groupes remarquables comme à des créations de grande qualité. De NIGHTFALL à ROTTING CHRIST, en passant par NECROMANTIA, MEDIEVAL DEMON et autres DIABOLICAL PRINCIPLES, la Grèce n'a plus aujourd'hui à faire ses preuves  en tant que pépinière de perles noires. La péninsule méditerranéenne ne déroge pas à cette tradition en nous présentant le duo athénien INHIBITIONS qui, à l'instar de ses compatriotes d'AGOS, constitue l'un de ses nouveaux rejetons prodiges.

Portant un titre qui, étonnamment, fait honneur à la la langue de Molière, La Danse Macabre  n'est toutefois pas le premier jet du groupe, puisqu'il fait suite à un premier album intitulé Irakalla Transcendence, sorti en 2015, mais dont seuls quelques rares initiés auront entendu parler sous nos cieux.

Un artwork évocateur et donc tout à fait réussi, représentant un squelette chevelu et couronné, en armure et monté sur un cheval, sur fond de forêt désolée sous un ciel assombri, semble d'emblée nous annoncer des atmosphères particulièrement noires et fantastiques. Et dès les premières notes de l'album jusqu'à la dernière, force est de constater que cette première vision accrocheuse ne ment pas. Dès le morceau d'ouverture The Calling, avec ses quelques notes de clavier façon piano qui se répètent puis se déclinent avant de reprendre inexorablement, on se sent irrésistiblement envoûté, littéralement happé dans une sorte de sarabande infernale de Black Metal symphonique d'excellente facture.

La suite est à l'avenant, Toxic Rain et ses notes entêtantes de guitare acoustique nous entraînant assez vite dans un univers mystique et fantasque, dont tous les morceaux suivants assureront harmonieusement la continuité, sur fond de vociférations démoniaques du plus bel effet. Harsh Awakening ("Réveil difficile") mérite une mention spécifique pour sa mélodie, sa structure particulière et son alternance de vocaux black et de voix claire (sur le refrain) enveloppée d'une nappe de synthé ensorcelante, formule qui ne se retrouve  pas ailleurs sur le disque.
Et puis, pour bien faire, quoi de mieux que de refermer l'album avec K.I.N.G. , une très bonne reprise se SATYRICON ? Les Grecs connaissent leurs classiques, et savent leur rendre hommage comme il se doit.

Au croisement des ambiances délicieusement kitsch de l'épouvante classique, des atmosphères nocturnes et ensorcelées, de la puissance mélodique et des envolées de rage diabolique, INHIBITIONS fait mouche en parvenant avec brio à créer ce que je recherche le plus dans ce style de musique : une charge émotionnelle forte, une faculté de faire mentalement "voyager", de faire rêver à grand renfort de sonorités appropriées. Et que l'on veuille bien me croire lorsque j'affirme que ceux qui réussissent  aujourd'hui l'exercice ne sont pas si nombreux...
 
C'est clairement old school comme je l'aime, quelque part
entre les premiers ANCIENT, LIMBONIC ART, SATYRICON et EMPEROR, et dans le genre, à défaut d'être forcément original, cela prend incontestablement place sur les plus hautes marches du podium.
On se croirait subitement téléporté à l'âge d'or d'un certain style que j'ai fort bien connu entre 1994 et 1998 (grosso modo), avec une apogée que je situerais personnellement en l'an 1996. Ce disque pourrait donc tout aussi bien être sorti au cours de cette année magique et ô combien regrettée, tant il est bon et ravive en moi la nostalgie de temps hélas révolus. Sa seule existence constitue toutefois la preuve incontestable qu'il est aujourd'hui encore toujours possible de faire aussi bien qu'à l'époque... pour peu qu'on en ait la réelle volonté et  qu'on s'en donne les moyens !

En résumé, vous l'aurez compris, nous avons là à mon sens un petit joyau ténébreux, véritable concentré d'atmosphères grandioses, d'ambiances irréelles quasi-cinématographiques, et de Black Metal  pur jus. Ce disque est de ceux qu'on ne voit malheureusement que de temps à autres... Je lui mets donc la note maximale, car il est de la trempe de mes plus grands classiques. Jetez-vous dessus sans hésitation, tant que des exemplaires physiques restent en circulation, et qu'il n'est pas encore trop difficile d'en faire l'acquisition. Ce qui ne durera pas éternellement...



Hans Cany


NOTE : 10/10

************************

CD disponible directement via
la boutique Bandcamp de Satanath Rds :
satanath.bandcamp.com



************************

INHIBITIONS


Official Facebook Page
INHIBITIONS - Hellenic Black Metal


Official Bandcamp Page

 inhibitions1.bandcamp.com


************************

TRACKLIST

1. The Calling 04:47

2. Toxic Rain 06:39

3. Back to the Dust 04:18

4. No Escape 04:37

5. My Journey to Death 05:20

6. Religion of Peace 04:17

7. Harsh Awakening 05:02

8. Eternal Winter 04:15

9. Rusty Razor 04:48

10. K.I.N.G. (Satyricon cover) 03:35


TOTAL : 47:38

************************



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire