vendredi 16 novembre 2018

GRIMORIUM VERUM : Revenant [CHRONIQUE]

GRIMORIUM VERUM
Revenant

CD

Symbol of Domination Prod
2018


 Nous revenant sous la forme de ce lugubre Revenant, les black métalleux russes de GRIMORIUM VERUM (du nom d'un sulfureux traité de magie noire) signent ici leur second album manufacturé sur Symbol of Domination, subdivision biélorusse du label russe Satanath Records, qui avait déjà sorti leur excellent album Relict en 2015. Ce ne sont toutefois pas des nouveaux venus, puisque auparavant, entre 1999 et 2011, le groupe avait déjà autoproduit trois CD-R, dont un enregistrement live.

S'il privilégie toujours les ambiances symphoniques grandioses à la LIMBONIC ART, portées par un clavier ensorcelant qui contribue à imprégner l'ensemble de l'oeuvre d'atmosphères délicieusement sombres et gothiques,  Revenant s'avère cependant nettement plus brutal que les opus précédents, multipliant les
furieuses envolées de blast-beat déchaîné au tempo tachycardique.

Quant aux vocaux, rageurs et démoniaques comme le veut ce genre musical,  ils restent pour leur part semblables à ce qu'ils étaient sur Relict. Sans être aussi haut perchés -tant s'en faut- que ceux de Dany Filth,  ils me les rappellent assez irrésistiblement, quelque part...

Mais n'allez pas croire pour autant qu'il ne s'agisse là que de simple bourrinerie linéaire, puisque cette
rapidité et cette brutalité, qui peuvent dans une certaine mesure s'apparenter à celles de DARK FUNERAL, se voient tempérées par le fait qu'elles s'inscrivent dans le cadre de compositions variées et aux structures assez complexes. Ainsi, au gré de nombreux changements de rythme, on a par moments droit à des passages -et même à quelques soli- de guitare Heavy mélodique avec chants clairs, masculins et féminins, qui ne sont pas sans rappeler  DARK FORTRESS, combo allemand ayant su  s'imposer aujourd'hui comme référence majeure du BM symphonique et mélodique des années 2000.

Ici et là quelques discrètes mais fort efficaces notes de piano, mais aussi et surtout de claviers façon cuivres, viennent aussi agrémenter certains morceaux -The Circus of the Dark Illusion, par exemple- d'accents épiques que ne renieraient pas les Hongrois de SEAR BLISS ou  les Italiens d'EMYN MUIL, voire peut-être même les Autrichiens de SUMMONING.

Mais là où certains groupes, en misant tantôt sur l'agressivité et la brutalité, tantôt sur des approches plus  techniques, mélodiques, épiques ou lyriques, sacrifient involontairement la noirceur à ces dernières, GRIMORIUM VERUM réussit le tour de force d'insuffler à la totalité de son album, de la première à la dernière note, un feeling véritablement obscur, une atmosphère à la fois baroque, évocatrice et sinistre, sombrement onirique et envoûtante, nantie d'une forte charge émotionnelle. C'est ici la bonne formule pour me faire vibrer, pour me faire rêver et "voyager" cérébralement. C'est ce qui m'importe le plus chez le Metal noir, et chez toutes les musiques sombres au sens large du terme. Pour que celles-ci me "parlent", je n'en attends rien de plus, mais surtout rien de moins. Et tel est bien le cas ici.



Pour résumer, nous avons là un album de Black Metal symphonique d'excellente facture qu'il convient de classer quelque part entre DARK FORTRESS, DARK FUNERAL et CRADLE OF FILTH (période 1992-1996), et qui témoigne avec brio du fait que la Russie recèle des joyaux a priori insoupçonnés. Avec Revenant , GRIMORIUM VERUM confirme l'essai déjà fort réussi que constituait son brillant prédécesseur Relict , et c'est donc une attention renforcée qu'il convient d'accorder au groupe, en espérant qu'il poursuive sur cette excellente lancée et qu'il nous gratifie à l'avenir de créations à la hauteur de celles dont il s'est jusqu'à présent montré capable. Ce dont, à vrai dire, je ne doute pas un instant.


Hans cany 




Note : 9/10
****************************

GRIMORIUM VERUM

Official Website
grimorium-verum.ru

Official Facebook Page
https://www.facebook.com/grimoriumverumband

Official VK Page
https://vk.com/grimorium_verum



****************************

Album disponible sur :


Bandcamp
symbolofdomination.bandcamp.com

Satanath Rds
satanath.com



****************************


TRACKLIST

01. The Born Son Of The Devil 00:00
02. The Kingdom Of The Pain 07:13
03. The March Of The Northern Kings 13:16
04. Blind Faith In Nothing 18:28
05. The Light Of Dark Father 23:42
06. Revenant 28:59
07. The Circus Of The Dark Illusion 32:48
08. Sacred Temple Of Blood 37:36
09. The Great Serpentine Saint 43:03
10. The Resurrected On The Devil's Hands 49:15




****************************




"Blind Faith In Nothing"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire