mardi 22 mai 2018

IN MORTIS VERITAS : Des Lys sur ma Tombe [CHRONIQUE]

IN MORTIS VERITAS
Des Lys sur ma Tombe

CD
Exu Rei Records
2017

Il m'est difficile de décider par quoi commencer, s'agissant de présenter un disque qui, je l'avoue et le confesse d'emblée, m'a véritablement fait forte impression... Et ce d'autant plus qu'aux dires de pas mal de gens, ce second album s'avère encore meilleur que le premier, lequel avait pourtant déjà bénéficié d'un accueil très favorable dans les milieux "initiés"... C'est dire !

Je vais toutefois m'efforcer de présenter "Des Lys sur ma Tombe" en quelques lignes, en espérant que la lecture de celles-ci saura

éveiller votre intérêt, et vous transmettre l'envie d'approfondir, d'en découvrir davantage.

Les connaisseurs, et notamment ceux qui ne sont déjà plus si jeunes, se souviendront peut-être de PROPHECY, groupe de Death/Black Metal païen originaire de la ville de Blois.  Devenu un duo à partir de la seconde moitié des années 90, celui-ci officia de 1988 à 2008 et enregistra quatre cassettes démos au cours de sa longue existence. Et c'est justement Christophe, l'un des protagonistes du duo final, qui fut aussitôt après l'instigateur du one-man band IN MORTIS VERITAS.

Il serait toutefois pour le moins réducteur que de n'y voir qu'une sorte de continuation de PROPHECY sous un nouveau nom, tant les concepts respectifs qui sous-tendent les deux projets diffèrent radicalement. Exit les références appuyées aux paganismes celto-nordiques. IN MORTIS VERITAS, par-delà son nom aux flagrantes connotations funèbres et macabres, s'inscrit dans un univers bien particulier, non seulement nimbé d'occultisme et de magie rituelle, mais également empreint de nihilisme philosophique et de misanthropie profonde. Pour s'en faire une idée assez juste, le mieux est sans doute de se reporter aux propos de Christophe lui-même : 

 "IN MORTIS VERITAS, plus qu'un simple groupe, est un concept basé sur l'idée qu'ici-bas rien n'existe, rien n'est réel. Toute idée, tout concept, philosophie, croyance, religion, expérience n'est qu'une vue de l'esprit propre à chacun; personne ne détient ni ne connait la vérité, personne ne sait quoi que ce soit. La vérité sur le sens ou le non-sens de l'existence ne sera connue pour tous que le jour du trépas. Ce qui met tous les pauvres humains que nous sommes sur un pied d'égalité total dès l’'instant de notre incarnation terrestre ! Cette évidence est combattue et rejetée depuis l'aube de l'humanité par une espèce humaine prisonnière de son ego."



Le ton est ainsi donné, et la messe est dite, si tant est que l'on puisse ici employer cette formule à bon escient... Car si messe il y a, le moins que l'on puisse dire est qu'elle est noire, très noire, à l'instar des onze pistes envoutantes qui composent cet album hors du commun. Un Black Metal de la vieille école et  d'excellente facture, que l'on serait par moments tenté de rapprocher de références classiques et prestigieuses telles que SATYRICON et surtout BATHORY, illustre de ses puissantes et très prenantes compositions des paroles en français souvent obscures et sibyllines mais toujours évocatrices d'images cauchemardesques et éminemment lugubres, tantôt proférées sur fond de vocaux clairs, tantôt vociférées sur des tons infernaux et diaboliques.

Les ambiances sombres y sont omniprésentes, d'une rare intensité, alternant au gré des morceaux et de leurs intros entre mysticisme, atmosphères sépulcrales et psalmodies incantatoires. La rythmique générale, en dépit de quelques envolées de violence et de rapidité, se fait généralement plutôt pesante et lancinante, comme pour mieux happer l'auditeur et l'entraîner dans les profondeurs impénétrables et angoissantes de ce flot ininterrompu de ténèbres sonores.

Quelques notes d'instruments Folk et classiques que l'on peut déceler ça et là et qui transportent littéralement dans le temps, ainsi que l'apport relativement fréquent de vocaux féminins du meilleur effet, contribuent avec brio à enrichir toute cette noirceur ambiante. Pour cela, Christophe s'est adjoint les remarquables contributions de sa femme Christelle, que l'on peut entendre sur "La Muerte de la Muerte" (sans doute l'un des morceaux phares de l'album), de Laurence, soeur de Christelle, dont l'interprétation très mélodieuse de "La Rose de Fer", magnifique chanson, est malheureusement trop brève tant elle est réussie, ainsi que
de son amie Marie, dont la photo apparait au dos du boitier et dont on entend la voix parlée sur la dernière piste "Sabbat ô Sabbat". Ces participations féminines, il convient d'insister sur ce point, n'ont rien d'accessoire ni  d'anecdotique, tant elles conférent à ce disque une âme toute personnelle. Sans elles, l'album ne serait bien évidemment plus le même. 

Enfin, il serait injuste de ne pas faire mention aussi de la participation masculine de Matthieu, ami de Christophe qui fait en outre partie de l'équipe d'Exu Rei Records, et qui assure les vocaux "Death" sur "La Muerte de la Muerte". "Des cris, du sang, du sexe et des larmes", scande Christelle dans le refrain de cette même chanson. Si l'on ajoute à cela une bonne dose de décorum occultiste, de magie cérémonielle, d'obsession mortuaire et de rejet blasphématoire des Religions du Livre, on parvient finalement à dépeindre en quelques mots cet univers étrange, inquiétant et quelque peu morbide  qui fonde l'identité d'IN MORTIS VERITAS, et que "Des Lys sur ma Tombe" parvient si brillamment à restituer.
 

Ce disque fait partie de ces fleurons de l'underground qui ne bénéficient certes pas d'une campagne promotionnelle tapageuse, ni d'une large distribution, ni même de l'exposition médiatique qu'il mériterait pourtant. C'est aussi et avant tout parce qu'il n'a de toute manière pas vocation à devenir un vulgaire produit de grande consommation, pour jeunes métalleux en crise d'adolescence passagère. Il est de ces rares petits chefs d'oeuvre cachés, qu'il faut mériter et faire l'effort de véritablement découvrir pour les apprécier à leur juste valeur.


Hans Cany






Note : 8/10

*************************

IMV Official Facebook Page

 Exu Rei Records : Official Facebook Page


*************************

TRACKLIST
 
1. L'Empire des Morts [Intro]  02:40
2. Misanthropia  05:34
3. Le Sang, la Mort, la Nuit  06:10
4. Opus Magia  07:15
5. Duc Majir Pontes   07:15
6. La Muerte de la Muerte  06:46
7. Délices sur Ma Tombe  06:08
8. La Rose de Fer  01:34
9. Ode aux Songes Obscurs  06:34
10. Dieu Souffrance  05:15
11. Sabbat ô Sabbat   03:04

*************************

Teaser

Aucun commentaire:

Publier un commentaire