samedi 26 janvier 2019

VANAD VARJUD - Dismal Grandeur In Nocturnal Aura [CHRONIQUE]

VANAD VARJUD
Dismal Grandeur In Nocturnal Aura

CD
Co-production

Symbol Of Domination
Hexenreich Rds
Arcana Noctis
2016



Sous le remarquable artwork d'un jeune et talentueux artiste britannique se faisant appeler Raven, alias Vaughn Mir (http://wyldraven.deviantart.com), se présente la première réalisation physique d'une formation musicale de provenance inhabituelle. VANAD VARJUD nous vient en effet de ces contrées quelque peu méconnues chez nous que constituent les pays baltes, et plus précisément d'Estonie, aux confins de la Finlande, de la Russie et de la Lettonie voisines. Le nom de cette énigmatique formation peut se traduire en français par "Les Ombres du Passé" ou par "Vieilles Ombres", et il s'agit en fait à la base du projet d'un seul homme, Sorts Apostata, secondé aux percussions par son acolyte Thon.

Co-produit par trois structures, à savoir Symbol of Domination (filiale biélorusse du label russe Satanath Rds), Hexenreich Rds, et Arcana Noctis, Dismal Grandeur In Nocturnal Aura, bien que ne recélant que quatre pistes,
n'est toutefois pas un EP, puisqu'il affiche une durée totale avoisinant les cinquante minutes. Au-delà des apparences, ces quatre longs morceaux, de dix à quatorze minutes chacun,  en font donc un album à part entière.

Ainsi que le suggère le superbe visuel  de la pochette, c'est dans une atmosphère particulièrement ténébreuse, froide, sinistre et fantasmagorique que l'on se retrouve immergé à l'écoute de cette musique envoûtante. Les lugubres gémissements d'un vent nocturne déchaîné, le bruit de la pluie et du ruissellement de l'eau, le hurlement d'un loup... Tout contribue de manière diaboliquement efficace  à planter le décor adéquat, sous forme d'ambiances anxiogènes et fortement évocatrices, lesquelles servent en fait d'habillage noir aux envolées d'un Black Metal incisif et glacial.

Celui-ci se fait tantôt mystique et aérien, comme sur l'hypnotique Tume Kamber (par ailleurs seul titre chanté en estonien), tantôt caractérisé par un côté mélodique entêtant et à forte charge émotionnelle, comme sur le superbe et langoureux Winter's Dawn, tandis que Dismal Dusk, après une curieuse mais brève intro de notes déstructurées de piano, de saxophone et de batterie,  s'envole pour sa part à la faveur d'une rythmique plus précipitée et d'un son plus plus rageur, que vient par moments tempérer un puissant riff de guitare aux intonations lourdes et tragiques. Le tout est accompagné d'une voix black du meilleur effet, aux accents démoniaques se situant sur une gamme assez grave et plutôt rocailleuse.

On a même droit pour terminer à une interprétation très personnelle de Gloomy Sunday, fameuse chanson
d'origine hongroise aux connotations sulfureuses (elle a la réputation d'avoir poussé au suicide de nombreux auditeurs) , et qui, au fil des décennies, a fait l'objet de multiples reprises et adaptations dans le monde entier. On retiendra notamment celle, remarquable entre toutes, chantée par Gitane Demone sur l'album Atrocities, sorti en 1986,  du célèbre groupe gothique américain CHRISTIAN DEATH. Seulement, là où celle-ci restait fidèle à la mélodie originelle de la chanson, l'adaptation qui en est ici proposée par VANAD VARJUD se veut si libre qu'on aurait en fait toutes les peines du monde à en reconnaître le modèle, si quelques bribes n'en était pas fredonnées comme par un choeur dissonant de damnés, en guise d'introduction... Disons-le tout net, elle est carrément méconnaissable. Seulement, si l'on tient compte du fait que l'intention du combo estonien n'était pas d'en faire une simple reprise plus ou moins fidèle à l'originale, mais bien de composer quelque chose de nouveau sur les bases d'une chanson préexistante, on peut dire que l'exercice, si périlleux soit-il, s'avère très réussi.  Le morceau est bon, très bon même, et s'achève même de telle façon qu'il referme impeccablement l'album, sur fond d'un riff lourd et répétitif, ponctué de sons de cloches sonnant le glas, dans le lointain...

En résumé, ce premier album, qui se situe quelque part entre Dark Ambient et Black Metal atmosphérique à tendance dépressive, constitue pour moi une excellente découverte. J'espère vivement que VANAD VARJUD n'en restera pas là, et nous gratifiera ultérieurement d'une suite, pourvue simplement que celle-ci soit à la hauteur de
Dismal Grandeur In Nocturnal Aura. D'emblée, la barre est placée haut, il est vrai. Mais compte tenu de la qualité de ce qui nous est offert ici, je ne doute pas un instant des capacités de Sorts Apostata à engendrer le meilleur.

Hans Cany





Note : 9/10
------------------------------------------------------

CD disponible via BANDCAMP
(Symbol Of Domination)

VANAD VARJUD - Dismal Grandeur In Nocturnal Aura

CD également disponible sur boutique en ligne
(Satanath Rds)

Official FACEBOOK Page
www.facebook.com/vanadvarjud

  ------------------------------------------------------


TRACKLIST


1.
Tume Kamber  12:52
2. Winter's Dawn  13:56
3. Dismal Dusk  09:54
4. Gloomy Sunday  12:45

Durée totale : 49mn27s

------------------------------------------------------


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire